Home Série TV “The Idol”: Chloé est la suiveuse la plus tragique de Tedros

“The Idol”: Chloé est la suiveuse la plus tragique de Tedros

3
0

HBO L’idole est une tragédie. Que cela fonctionne comme tel ou non est une tout autre affaire, mais la série se concentre tout de même sur la chute d’une pop star mentalement instable qui entame une relation avec un chef de secte louche. Tiré par Sam LevinsonLes lentilles d’exploitation de, qui valorisent la douleur et le sexe au-dessus de tout le reste, il y a peu ou pas de légèreté à trouver dans une telle série. Le protagoniste Jocelyne (Lily-Rose Depp) est constamment soumis à des abus physiques et émotionnels par les deux Tedros (Abel Tesfaye) et les membres de son entourage officiel. Et le pire, c’est qu’elle ne réalise souvent même pas qu’elle est maltraitée. Ajoutez à cela une trame de fond qui comprend une mère morte et tout aussi abusive, une relation ratée, une dépression nerveuse et du porno de vengeance sérieux, et vous avez un sacré personnage principal triste. Cependant, une tournure récente des événements en L’idole a révélé que Jocelyne est loin d’être le personnage le plus tragique de sa propre tragédie.

Nous parlons, bien sûr, de certaines choses qui ont été révélées dans le quatrième et avant-dernier épisode de la série, “Les stars appartiennent au monde”. Et, non, nous ne parlons pas d’Alex (Troye Sivan) a brusquement interrompu sa carrière de chanteur ni sa torture aux mains de Tedros et Jocelyn, même si c’était aussi assez horrible à regarder. Du point de vue tragique, la partie la plus importante de “Les stars appartiennent au monde” était sans aucun doute la conversation sans prétention entre le manager de Jocelyn, Dee (Da’Vine Joy Randolph) et l’un des principaux membres du cercle restreint de Tedros, la sensible mais toujours joyeuse Chloé (Suzanne Fils). C’était une scène brève et qui n’a eu aucun impact supplémentaire sur l’histoire. Même ainsi, ce moment sincère a clairement montré à tous ceux qui regardent que Chloé est là où réside la vraie tragédie. L’idole.

Dans “Les stars appartiennent au monde”, Dee et son collègue manager Chaim (Hank Azaria) s’inquiètent de plus en plus de l’influence de Tedros sur Jocelyn alors qu’ils découvrent des choses troublantes sur son passé. Afin de mieux comprendre ce qui se passe exactement chez Jocelyn, que Tedros a transformé en son nouveau complexe culte, ils élaborent un plan pour que Dee infiltre toute l’opération. Au manoir, Dee est approchée par une jeune femme dynamique qui est ravie d’apprendre que son vrai nom est Destiny. Dit femme – ou dirons-nous, fille ? – n’est autre que Chloé, la disciple la plus énergique de Tedros et l’une des premières à emménager dans le manoir de Jocelyn.

En rencontrant Dee, Chloé la prend à part et lui montre une partie de sa musique. Dee est immédiatement prise par la voix unique de Chloé et sa maîtrise du piano. Après lui avoir donné quelques conseils vocaux, elle commence à lui poser des questions sur la façon dont elle est venue vivre avec Tedros. Joyeuse comme toujours, Chloé répond que Tedros lui a sauvé la vie. Selon elle, elle vivait dans la rue avant que Tedros n’arrive et ne lui donne une place dans sa boîte de nuit. D’une voix chantante, elle dit à Dee qu’elle était héroïnomane. Mais le vrai coup de poing à l’estomac vient quand Dee demande à Chloé quel âge elle a. Avant de finalement se mettre à 18 ans, Chloé glisse et dit presque la vérité à Dee : qu’elle a en fait 17 ans.

Dee est naturellement déconcertée par l’âge de Chloé et tout ce qu’elle a traversé au cours de sa courte vie. Elle essaie de lui donner des conseils qui pourraient l’aider à laisser Tedros derrière elle, et Chloé écoute attentivement, les larmes aux yeux. À première vue, elle sait que Dee vient d’un lieu de véritables soins et inquiétudes. Mais cela signifie-t-il qu’elle suivra son conseil ? Ce n’est pas un pari facile à faire. Parce que, de l’avis de tous, être aux côtés de Tedros est la meilleure vie que Chloé ait jamais connue. Ainsi, ce n’est pas une vie dont il est facile de s’éloigner.

Et c’est là que réside la grande tragédie du personnage de Chloé : elle n’a jamais rien eu de proche d’une vie saine et heureuse. La seule échappatoire qui lui a été offerte après ses 17 années de traumatismes et d’abus était davantage d’abus. Après tout, L’idole indique assez clairement à tout le monde que Tedros agresse régulièrement ses partisans physiquement, émotionnellement et sexuellement. Rien n’indique que Chloé soit à l’abri de cela.

On pourrait dire que sa trame de fond ne diffère pas tellement de celle de Jocelyn. En fin de compte, le passé de Jocelyn est également marqué par la violence et l’absence de relations saines. Cependant, Jocelyn est une femme adulte qui a eu une sortie après la mort de sa mère. Même si ceux qui l’entourent ne lui permettent pas d’être elle-même, elle a les outils pour prendre soin de sa vie une fois que Tedros est parti. En tant qu’enfant, Chloé n’a nulle part où aller sauf dans la rue ou dans un foyer dysfonctionnel, si l’on en croit sa chanson sur la famille.

Cependant, avant même que nous connaissions les antécédents de Chloé, elle nous a déjà donné des vibrations assez tragiques. Le personnage doit cela à l’incroyable performance de Suzanna Son, qui insuffle à Chloé l’équilibre parfait entre flottabilité et sensibilité. Dès le départ, Chloé nous apparaît comme une personne incroyablement délicate et empathique, mais, en même temps, elle est constamment joyeuse, sautant de haut en bas dans la maison comme si elle ne se souciait pas du monde. C’est presque comme si elle n’était pas consciente des horreurs auxquelles elle est soumise. Ou peut-être qu’elle l’est mais croit que c’est juste la voie du monde. Il est difficile de décider quelle conclusion est la plus triste.

Mais peut-être que la plus grande tragédie de toutes en ce qui concerne Chloé est à quel point elle est peu explorée dans la série. Comme beaucoup d’autres personnages secondaires dans L’idoledepuis Troye Sivanc’est Alex à Rachel Sennott‘s Leia, Chloe a une personnalité fascinante et est interprétée de manière experte par un interprète incroyable. Pourtant, Levinson et Tesfaye gaspillent l’opportunité de développer son personnage afin de donner plus de temps à l’écran à Jocelyn et, surtout, à Tedros. Un temps précieux qui aurait pu être consacré à étoffer Chloé et d’autres comme elle est gaspillé dans des scènes de sexe inutiles centrées exclusivement sur la silhouette de Lily-Rose Depp. Pour rendre les choses encore plus tristes, Suzanna Son a annoncé qu’elle n’avait pas l’intention de revenir à L’idole après le réalisateur original Amy Seimetz a été remplacé par Levinson. Cela signifie que si jamais la série obtient une saison 2, Son ne sera pas là. Chloé n’obtiendra probablement jamais le développement qu’elle méritait.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here