10 meilleurs épisodes de The Office, classés

Tout au long de ses neuf saisons, Le bureau affiche plusieurs grands épisodes ; cependant, certains d’entre eux se classent parmi les meilleurs. La série a non seulement connu un grand succès entre 2005 et 2013, lors de sa première diffusion, mais elle s’est également révélée très populaire sur les services de streaming au cours de la dernière décennie, ce qui est un indicateur clair du bon vieillissement de la série. Les séries qui battent le passage du temps sont les meilleures, et Le bureau est sans doute l’une des meilleures émissions de télévision de tous les temps. Sachant que la série a produit 201 épisodes, il n’est pas facile d’en sélectionner dix.

La nécessité de faire cette version de Le bureau plus adaptée au public américain signifiait que la série allait être assez différente de la série originale, même si Le bureau la saison 1 a essayé d’imiter la version britannique. Heureusement, Le bureau a finalement trouvé ce ton, équilibrant la maladresse de Michael Scott avec une approche plus adorable du personnage. Cette approche n’aurait pas été possible sans Le bureau’Le casting, en particulier Steve Carell. Chaque grand épisode de Le bureau montre une combinaison parfaite de ces éléments ; superbe représentation des personnages, humour irrévérencieux, une narration profonde et émotionnelle, et Carell au sommet de son art.

« Finale » est une belle fin pour un grand spectacle. Les dernières saisons, principalement parce que Steve Carell est parti Le bureaune sont pas aussi bons que les autres, et le dernier épisode ramène certains des meilleurs humour de la série tout en travaillant comme un adieu très doux. Utiliser le documentaire Dunder Mifflin pour clôturer la série est une décision très intelligente de la part des scénaristes car elle leur permet de réfléchir à la série de manière organique. Meredith dansant avec son fils strip-teaseur rappelle Le bureauL’humour absurde de Pam, tandis que le dernier discours de Pam reflète le côté émotionnel de la série. C’est peut-être triste, mais c’est un épisode fantastique.

“Au revoir, Michael” est un épisode clé de la série, car il s’agit d’un tournant non seulement pour l’histoire mais pour la série dans son ensemble. Ce n’est pas seulement l’adieu de Michael Scott, qui affecte évidemment chaque personnage, mais c’est aussi un adieu à Steve Carell, qui est l’âme de Le bureau. Ce n’est peut-être pas l’épisode le plus drôle, mais il montre sûrement le talent de Steve Carell non seulement dans la comédie. L’écriture est également excellente, comme il parvient à trouver une manière créative et émotionnelle pour Michael de lui dire au revoirmettant en valeur l’essence même du personnage et, en même temps, produisant des moments à la fois drôles et émouvants.

Alors que Le bureau aime ajouter un peu de drame et des intrigues secondaires à chaque épisode, la beauté de “The Injury” réside dans sa simplicité. Tout est question de comédie. Michael se brûle les pieds avec un grill qu’il garde à côté de son lit et cherche désespérément l’amour et l’attention du bureau. Même s’il y a aussi un rebondissement avec Dwight gravement blessé, l’intrigue de l’épisode est plutôt simple. “The Injury” parvient à tirer une partie de Le bureaudes blagues les plus drôles et les plus irrévérencieuses ainsi que de représenter Michael, le personnage qui tient tout ensemble, d’une manière parfaite. Les interactions de Dwight et Michael alors qu’ils se rendent à l’hôpital sont également extrêmement drôles. et un moment fort de toute la saison.

Le bureau excelle dans les fins de saison, et « Goodbye, Toby » ne fait sûrement pas exception. Cependant, il y a quelque chose de spécial dans “Goodbye, Toby”, car c’est une belle fin pour la meilleure saison au sommet de la série. Considérant que la relation entre Michael et Toby est l’un des points forts de la série, “Goodbye, Toby” est à la hauteur de la tâche. Les adieux de Toby ne sont qu’un prétexte pour que Michael lui montre sa haine, ce qui est de la dynamite comique ; cependant, l’épisode va au-delà grâce à l’apparition de Holly. Le fait que Michael trouve son âme sœur à l’endroit où se trouvait son ennemi juré prouve que l’écriture de la série n’est pas seulement une question d’humour.

“Casino Night” est l’épisode le plus représentatif de la capacité de la série à extraire l’humour d’intrigues secondaires émotionnelles ou dramatiques. Le premier baiser de Pam et Jim synthétise tout cet aspect de la série dans une saison qui constitue un tournant dans la recherche de l’identité de la série. Cet exploit est précisément soutenu par l’ajout de moments comme Le premier baiser de Pam et Jim, qui créent un engagement plus profond avec le public. De plus, l’épisode approfondit les émotions du reste des personnages. Par exemple, « Casino Night » montre quelque chose de nouveau et de plus profond de la part de Jan, sans lui faire perdre l’essence même de son personnage et ce qui la rend drôle.

“The Job” est aussi une belle fin pour une autre belle saison. En plus d’afficher les blagues typiques de mauvais goût qui définissent souvent Michael, il condense de nombreuses intrigues dramatiques. Michael, Jim et Karen sont interviewés pour le même poste au sein de l’entreprise. Premièrement, le génie de l’épisode réside dans la création d’une tension dramatique en mettant en jeu des choses importantes, comme l’avenir de Jim et Karen ou la continuité de Michael chez Dunder Mifflin. Cependant, cela va au-delà cela fait de Michael un personnage meilleur, plus profond et plus sympathique en montrant comment, malgré son arrogance à l’idée d’obtenir le poste, sa véritable loyauté est ce qui l’empêche finalement d’obtenir le poste.

Les idées aléatoires de Michael sont une partie cruciale de l’humour de la série, et « Beach Games » est l’un des meilleurs dans ce domaine. Michael emmène tout le bureau à la plage et les fait rivaliser sans savoir ce qui est en jeu : la position du patron. Chaque défi est brillant en termes de comédie aléatoire et crée des moments incroyables car l’essence de chaque personnage semble être véhiculée dans le désir de pouvoir. Cependant, cet épisode est spécial car c’est le meilleur épisode de Pam. “Beach Games” permet à Pam de prendre la parole et de montrer une autre facette d’elle, changeant sans doute la trajectoire du personnage pour toujours.

“Fun Run” est hilarant car c’est Steve Carell à son meilleur. Celui-ci est l’un des épisodes les plus représentatifs du ton de la série, mais aussi de son personnage principal. Michael écrase Meredith et, se sentant coupable, il se lance dans un marathon pour récolter des fonds afin de trouver un remède contre la rage. Il ne s’agit pas seulement du manque total de compétences sociales de Michael écrasant un employé ne sachant pas quoi faire et de Dwight tuant le chat d’Angela, ou du caractère aléatoire de la rage et des pâtes d’Alfredo, il s’agit de créer de la sympathie pour Michael. Cet épisode montre comment, malgré son égoïsme immature et son fait de tout tourner autour de lui-même, Michael parvient à faire en sorte que les gens se soucient de lui.

Leave a Comment